LEERS GENEALOGIE

LEERS GENEALOGIE

Procès au Conseil de Flandres C/ Artus bâtard de MELUN , bailli de Roubaix et Lobel à Néchin. Demandeur : Jehan DELEPLANCQUE dit Perdigon, laboureur à Néchin. Information commencée le 3 avril 1577.

Note du transcripteur : Comme vous pourrez le constater ci-dessous, le greffier principal de ce procès a une écriture et surtout des abréviations difficilement déchiffrables. Vos remarques pour corriger la présente publication seront les bienvenues.     

 

RESUME DES FAITS : Un jour de 1577, le Sieur DE FRESNE, Bailli de la Seigneurie de Lobel à Néchin était venu aux bans de Justice de la dite Seigneurie, pour discuter avec les Echevins et Hommes de Fiefs de la levée d’un nouvel impôt. Il en avait profité pour prendre un repas sur place dans l’auberge tenue par Jacques DANNER. Alors qu’il s’apprêtait à partir, il était pris à partie par Jehan DE LE PLANCQUE dit Perdigon, laboureur, venu lui reprocher de quitter les lieux sans avoir payé son repas et ainsi en faire supporter le prix par les manants du lieu. Tout en parlant, Perdigon portait la main à son couteau, pour selon les témoins, en porter un coup au Bailli. Il était alors interpellé et emprisonné, apparemment, sans autre forme de procès. A sa demande une information judiciaire devait être ouverte à l’encontre des autorités du Marquisat de Roubaix et se terminait par un règlement amiable entre les parties et le versement au demandeur de 280 livres parisis.                

 

TRANSCRIPTION :

 

Information « tenue » par expresse ………..

de haulte et puissante Dame Madame la

Princesse d’Espinoy Seneschalle de Hainaud cy

par Pierre DE LANDAS escuier bailly

de la terre et Seigneurie de Lobel à Néchin

es « personne » de Jaspart DE CONINCK

secrét(air)e de lo…. dame et Simon CHA….

greffier en icelle

seigneurie « soubzsignans ». Le IIIème jour d’apvril

XV C soixante et dix sept. Sur ce que

Arthus Bastard de MELEUN Escuier ……….

Lieutenant du Baillage de Tournay en tournésis

naguère Bailly d’icelle Seignourie de Lobel

déclare qu’un certain jour passé estant ledit

Sieur DE FRESNE venu audit Lobel besongnier

et entendre au fait des  lo..eles pour

lors illecq estant à ass..r sur les

manans avecq les eschevins et

hommez de fiefz d’icelle Seignourie, ung nommé

Jehan DE LE PLANCQUE filz Perdigon

manan dudit Néchin se vint aprochier

dudit Sieur DE FRESNE et entre aultres

propos par luy tenues luy reprocha

que il estoit illecq venu pour laffrer et

mengier  sur luy et ceulx d’icelle Seignourie

de Lobel se m’estant pour ce en querelle

contre icelluy Sieur DE FRESNE de sorte

que ledit Perdigon feyt ses debvoirs de

mectre la main à son couteau pour

en perser ferir ledit sieur DE FRESNE

ce qu’il fut empescher de faire par aucuns

des sergeants dudit Sieur que pour « lore »  rent

p….  et voiant ce par ledit Sieur DE FRESNE

icelluy comme bailly d’icelle Seignourie et en p….

mesfaict p…… et constitua prisonniers

ledit DE LE PLANCQUE le menant es prison

de Roubaix et sur tout ce que dessus ont

estez oyz les tesmoings cy après des…ez.

 

01 Rx 099.JPG

 

Page 2

 

INTERROGATOIRE DE Michel CORNILLE

 

Michiel CORNILLE à présent lieutenant de Pierre de

LANDAS, naguère, bailly d’icelle Seignourie de Lobel, d’aigié

de LXIII ans ou environ lequel aprez le

serment par luy sollempnellement fait et

estant interroguié sur ce qui est dict

dessus a dict et déposé que il est

mémoratif que ung jour passé sans

autrement scavoir ce … le jour …ez

ledit Sieur DU FRESNE estant lors bailly d’icelle

Seignourie de lobel, estoit illecq venu à cheval

avecq sa feme, ledit Perdigon s’approcha

dudit Sieur DU FRESNE estant en la court

de la maison et cabaret ou pour lors

demeuroit co…  et …re fait à présent ung

nommé Jacques DANNERS audevant des

bancqs d’icelle Seignourie de Lobel luy disant

et reprochant qu’il n’avoit paié son

escot comme les autres mais qu’il estoit

illecq venu pour laffrer aux despens

du vilaige, ce que n’estoit vray du tout.

Un nommé Wallerand DU FRESNE de

Willem paia l’escot le prestant aux

…… d’icelle Seignourie sur les sallaires

quy leur pouroit debvoir à raison

d’aucunes causes et procédures qu’il

avoit lors pendant par..t la Justice

dudit Lobel … sur ce que icelluy Sieur

DU FRESNE se sentoit grevée des propros

que ledit Perdigon luy tenoit à tort par t

à luy en colère, ledit Perdigon luy

respondit aussy en colère de sorte

et sy avant que ledit …

de le …….. … sans 

quels propos ilz ………. et à raison

des propos susdits dont il n’est me… …

ledit Sieur DU FRESNE constitua prisonnier

ledit Perdigon. Avant ce déposé un …

dire depuis par plusieurs personnes que ce « fit »

 

02 ROUBAIX 100.JPG

 

Page 3

 

pour ce que ledit Perdigon met la main

au consteau pour en perser ferrir ledit

Sieur DU FRESNE. Et sur tout ce q… est

ce qu’il en serat dire, tesmoing son

seing cy mys.

 

Suit la signature :CORNILLE

 

INTERROGATOIRE DE JACQUES DE LATTRE.

 

Sire Jaques DE LATTRE Prebtre, curé propriétaire

de Néchin d’aigié de LIII ans ou environ.

Lequel ……. sacerdoses et estant intéroguié

« comme » le précédent, a dict et déposé que

il ne se souvient quels propos que

iceux Sieur DE FRESNE et Perdigon ont

lors tenus l’un comme l’autre, néantmoins

scet et congnoist bien ledit Perdigon

comme mutin et perturbateur des manans

dudit lieu de Néchin.

.  … n’en scet. Tesmoing son

seing cy mys.

 

Suit la signature : P. Atrio

 

INTERROGATOIRE DE JEHAN DE LE PLANCQUE

 

Jehan DE LE PLANCQUE filz de feu Estienne d’aigié

de LVI ans ou environ, lequel après le serment par

luy faict, et estant intéroguié comme les

tesmoings précédens, a dict et déposé ..ue

lo…ant le faict y d…ant ……. n’en seroit

déposer aucune chose de …. qu’il n’estoit

… Tesmoing son seing cy mys.

 

Suit la signature : Jan DE LE PLANCQUE

 

03 ROUBAIX 101.JPG

 

Page 4

 

INTERROGATOIRE DE PIERRE DE LE PLANCQUE

 

Pierre DE LE PLANCQUE eschevin de ..che Seigneurie de

Lobel à Néchin, d’aigié de XXXII ans ou environ,

lequel après le serment par luy faict et estant

interoguié comme les tesmoings précédens, a

dict et déposé qu’il est mémoratif que ung

jour passé sans autrement scavoir dire le jour

…. …. propos entre ledit Sieur DE FRESNE

et ledit Jehan DE LE PLANCQUE dit Perdigon pour

raison de ce présent que icelluy Perdigon

demandoyt ..avoir et qu’il avoyt presté

au vilaige dudit Néchin sur et à   … que desdites

tailles qu’il y polroyt debvoir …

icelle déposé alla querrir le manteau

dudit Sieur DE FRASNES quy estoyt demeuré en

l’assiette du lieu où ilz avoyent mengié

sans « es » que nuls du vilaige …..a à

son retour qu’icelluy Perdigon estoit prisonnier

sans scavoir les « occasions » p… « dont » ce

sa faisoyt. Tesmoing son seing cy mys.

 

Suit la signature : Pierre DE LE PLANQUE

 

INTERROGATOIRE DE PHILIPPE DE LAOULTRE

 

Philippes DE LAOULTRE Sergeant en icelle Seignourie de Lobel d’aigié

 de LIIII ans ou environ, lequel aprez le serment par luy

faict et estant interroguié comme les tesmoings précédens

 a dict et déposé qu’il est mémoratif que ung

jour passé sans proprement scavoir dire le jour

ledict Sieur DU FRESNE estoit venu à ladicte Seignourie

de Lobel pour comme lors Bailly d’icelle Seignourie

entendre au fait des tailles illecq et

lors y survint ledict Jehan DE LE PLANCQUE

dict Perdigon lequel sur ce qu’il

demandoit à ravoir XIX Solz que ceulx de

ladicte Seignourie luy debvoient dict plusieurs

con….es audict Sieur DU FRESNE luy disant

et erprochant qu’il estoit illecq venu pour

 laffrer et  mengier sur … luy et ceulx

de ladicte Seignourie et qu’il ne paroit son escot ce

que n’estoit vraysemblable par ce que ung

 

04 ROUBAIX 102.JPG

 

Page 5

 

nommé Wallerand DU FRESNE paia lors luy mesmes

l’escot comme l’avait p… aux hommes de fiefz

de ladicte Seignourie. A raison desquelles ….res

et reprochés ainsy profe… par ledit Perdigon audit

Sieur DU FRESNE icelle …….. et constituat

somm… ……… aussy pour ce aussy …

qu’il a ouy dire que ledit Perdigon met la

main à son couteau pour en perser ferrir le

Sieur DU FRESNE et sur tout …… estre qu’il

en soit dire tesmoing son seing cy mys.

 

Suit la signature : Phlippe DE LAOULTRE

 

INTERROGATOIRE DE SIMON FLOREN DIT LE ROY

 

Simon FLOREN dit LE ROY aussy Sergeant d’icelle Seignourie de Lobel d’aigié de

XL ans ou environ, lequel après le serment par luy fait

et estant intéroguié comme les tesmoings précédens

a dict et déposé qu’il est mémoratif ung jour

passé sans ….. luy souvenir du jour ledit Sieur

DU FRESNE vint à ladite Seignourie de Lobel pour illecq

….. avecq les hommes de fiefz et eschevins d’icelle

Seignourie au « fait » d’aucunes tailles que pour lore estoient

 illecq à asseoir et que lore ledit Jehan DE LE

PLANCQUE dit Perdigon aussy manant d’icelle Seignourie

y survint s’adressant audit Sieur DE FRESNE en

luy disant et reprochant qu’il estoit illecq venu

pour laffrer et mengier sur luy et ceulx dudit

Lobel avecq plusieurs aultres ….res ….

de quoy ledit Sieur DU FRESNE le fait ….

prisonnier et mener par icelle ……. et aultres

…… es prison de Roubaix. Naiant me… dan…

……… que icelluy Perdigon ..ra son couteau

pour en perser ferrir ledit Sieur DU FRESNE ….

…… plan..on pour ..re aussy … …ant ..

prisonnier ledit Perdigon, bailla audit dépos.. le

couteau m… d’icelluy Perdigon luy « dise » quy le

garda, ce qu’il « feyt » jusques au lendemain que lore

il le rendit à la femme dudit Perdigon -/- et

sur tout requis est ce qu’il en « seroit » … tesmoing

son seing cy my.     

-/- ne scachant sy luy Perdigon l’avoit « thiré » ou …

poussé hors de la « gaigne » d’icelluy Perdigon.

 

Suit la marque : dudit FLOREN

 

05 ROUBAIX 103.JPG

 

Page 6

 

INTERROGATOIRE DE Jacques DANNERE

 

Jaques « DANNERE », hoste demeurant audit Néchin audevant des

bancqs et lieu plaidoiable d’icelle Seignourie de Lobel

audit lieu, d’aigié de XLII ans ou environ, lequel après

le serment par luy fait et estant interroguié comme les

tesmoings précédens, a dict et déposé qu’il ne seroit

dire sy ledit Perdigon lors qu’il fut

…… prisonnier par ledit Sieur DU FRESNE avoit

dict ou proférée audit Sieur quelques propos

et reprochés ………

… tesmoing son seing cy mys.

 

Marcq Jaques DANNERE

 

INTERROGATOIRE DE Hugues DE FRESNE

 

Hugues DE FRESNE, laboureur demeurant à Néchin d’aigié de

L ans ou environ, lequel après le serment par luy

fait et estant intéroguié comme les tesmoings précédens

a dict et déposé qu’il luy souvient « il » y a

quelques espasse de temps sans autrement scavoir

dire le jour, ledit Sieur DU FRESNE pour lors

bailly de le Seignourie de Lobel seroit illecq venu

pour entendre au fait de ………

que se debvoir lever sur les mamans de ladicte

Seignourie de Lobel, sur quoy y seroit survenu ledit

Perdigon aussy mamant d’icelle Seignourie, lequel

dut plusieurs …….  … Sieur DU FRESNE luy

reprochant qu’il estoit illecq venu pour

laffrer et mengier sur …. Ce qui n’estoit

vray par ce que lors Wallerand DU FRASNE paia

l’escot le prestant à ceux de la Justice dudit

Lobel. A ranson desquelles …. ledit Sieur

DU FRASNE feyt cons… « personne », ledit Perdigon

sans que illecq dépose …… qu’icelluy Perdigon meuyt

la main à son couteau pour en perser ferrir

ledit Sieur DU FRASNE. Et sur tout requis estre

qu’il en seroit dire, tesmoing son seing cy mys.

 

Suit la signature : Hugues DE FRESNES

 

06 ROUBAIX 104.JPG

 

Page 7

 

ORDRE DE PAYER

 

…e, Bailly de Roubaix et Lobel à Néchin Piere DE LANDAS

nous vous ordonnons de payer à Jehan DE LE PLANCQUE filz

Perdigon laboureur demorant audit Néchin la somme de deux

cens quatre vingts livres parisis de vingt gros monnoye de flandres

la livre, qu’est pour furnir à l’apoinctement du procès à présent mis

à néant d’entre Artus bastard DE MELEUN lors notre Bailly dudit Roubaix

et Lobel à Néchin et ledit DE LE PLANCQUE demandeur, par devant

Messeigneurs du Conseil en Flandres, et en rapportant ceste

avecq quictance et l’appoinctement mis par escript, faict avecq

ledit DE LE PLANCQUE, vous sera passé et alloué es mises de voz

prochains comptes quy fineront la veille de St Rémy prochain.

Ainsi faict et ordonné en notre chastel de Roubais le XVIIème de

septembre XV C LXXVII.

 

Suit la signature : Yolente DE WERCHIN.  

 

07 Rx 098.JPG

 

Page 8

 

REGLEMENT AMIABLE

 

Sacent tous que pardevant moy Charles DU GARDIN notaire

et es présences des tesmoings souzcriptz, comparurent

en leurs personnes Pierre DE LANDAS escuier Bailly de Roubais

et Lobel à Néchin d’une part et Jehan DE LE PLANCQUE filz

Perdigon, laboureur demorant audict Néchin d’aultrepart. Lesquelz

comparans recoignurent que moyennant la somme de deux cents

quatre vingts livres parisis de vingt gros monnoye de flandres la

livre que ledict Sieur Bailly a payé comptant audict DE LE PLANCQUE

luy en passant par ceste plaine et absolute quictance, ilz ont

renunchié et mis à néant, renunchent et mectent à néant touttes

« encommencées » procédure de certain procès intempté par ledict DE LE

PLANCQUE au Conseil en Flandres allencontre Artus bastard DE MELEUN

lors Bailly ducdit Roubais et Lobel à Néchin deffendeur pour les

causes et au loing mentionnées par les « préces » dudict procès. S….

illecq par les ambedeulx parties. Et moyennant ladicte

somme, ledict DE LE PLANCQUE a consenti et consent que ledict Sieur

Bailly premier comparant polra lever tant au greffe dudict

Conseil en Flandres que es mains des procureurs et conseil ayant

suy et occupé en ladicte cause, touttes les pièces et escriptures

par eulx servies et exhibées chacun à son intention pour l’instruction

dudict procès sans avoir aultre cherge dudit DE LE PLANCQUE par

« bonce » ou escapt adreschant à sondict conseil et procureur.

Touttes les susdictes devises et conditions lesdicts comparans ont ….ns

entretenir, conduire et garandir chacun l’un à l’autre soubz

l’obligation de leurs biens, renunchans à touttes choses contre

… ce que dessus, promectans recongnoitre ce que dessus tant

pardevant mes « Seigneurs » du Conseil en Flandres que partout

ailleurs ou il appartiendra. Ce fu faict le XXVIIIème

jour de septembre XV C soixante dix sept, es présences de Godefroy

HOUSET, Hoste DES BOUTEILLES et Jehan SEGARD demorans audict

Roubais, tesmoingz avecq moy notaire dessus nommé ad ce requis

et appellez.

 

Suit la signature : DU GARDIN

 

GLOSSAIRE :

 

Ilec : Adverbe de lieu : en ce lieu-ci. Adverbe de temps : alors, ici tout près et là contre.

Ambedeulx : les deux

 

08 Rx 097.JPG



08/04/2019
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 20 autres membres